Différents rôles à différentes étapes de l’apprentissage

 

Le rôle du superviseur peut se subdiviser en plusieurs rôles. 

 

Le rôle d’éducateur :  Ce rôle est indiqué lorsque le stagiaire possède une base théorique ou une expérience limitée/inexistante qu’il affiche un faible niveau de confiance et que le milieu est nouveau.  Le superviseur adopte le rôle d’éducateur pour que le stagiaire fasse des liens entre les situations pratiques et les concepts théoriques.

Comment s’y prendre? Le superviseur doit mettre l’accent sur l’apprentissage et stimuler le stagiaire à utiliser de nouvelles connaissances.  Il agit comme un modèle et offre des occasions de pratiquer sou supervision directe.  Il donne des instructions spécifiques plutôt que générales sur les habiletés et suggère des lectures ou d’autres ressources.  Il donne de la rétroaction fréquente, concrète et directe

 

Le rôle d’entraineur (coach) : Ce rôle est indiqué lorsque le stagiaire doit perfectionner/peaufiner ses habiletés de base.  Il est en mesure de cerner des problèmes, mais a besoin d’aide pour trouver des solutions.  Son rythme d’apprentissage ralentit.  Il demande de l’aide puisqu’il est conscient de ses difficultés. Le superviseur adopte le rôle d’entraineur pour que le stagiaire développe son autonomie et améliore sa capacité à résoudre des problèmes par lui-même.

Comment s’y prendre? Le superviseur doit guider doucement le stagiaire en proposant des solutions.  Il augmenter les défis en présentant des situations de plus en plus complexes.  Il demande au stagiaire de fixer les buts cliniques et facilite l’autoanalyse en posant des questions.  Il stimuler la recherche de diverses options et collabore à la planification et à la résolution de problèmes.

 

Le rôle de Parrain (mentor) : Ce rôle est indiqué quand le stagiaire a une pensée professionnelle mature.  Il sait trouver l’aide dont il a besoin.  Il fait face à des situations complexes.  Il fournit une contribution spéciale et démontre de la collégialité. Le superviseur adopte le rôle de parrain envers le stagiaire pour contribuer au développement de sa responsabilité professionnelle et à la mise en valeur de ses habiletés hors du commun. Le rôle de parrain est idéal pour permettre aux habiletés hors du commun de des stagiaires de s’exprimer.

Comment s’y prendre? Le superviseur raffine et polie les habiletés du stagiaire.  Il permet au stagiaire de travailler de façon autonome.  Il offre des expériences uniques.  Il offre des expériences de gestion.  Il met l’accent sur la contribution et le développement du stagiaire à long terme

 

Le rôle de conseiller : Ce rôle est indiqué quand les rôles d’éducateur et d’entraineur ont échoué.  Les problèmes du stagiaire nuisent au rendement.  Un redressement rapide de la situation s’avère crucial.  Le stagiaire demande de l’aide puisqu'il est conscient qu’il éprouve des difficultés à corriger son comportement.

Le superviseur adopte le rôle de conseiller pour favoriser un engagement accru vis-à-vis le stagiaire, lequel peut mener au redressement de la situation. Dans les tentatives de redresser une situation qui affecte négativement le rendement de son stagiaire, le superviseur peut avoir eu raison d’adopter d’abord le rôle d’éducateur ou d’entraineur mais constater par la suite que malgré ses efforts, rien ne change.

Comment s’y prendre? Le superviseur doit mettre l’accent sur le problème et non sur la personne.  Il est positif en encourageant et en offrant du soutien.  Il structure son approche.  Il a des discussions où le stagiaire peut s’exprimer librement

 

Le rôle d’agent de confrontation : Ce rôle est indiqué quand le stagiaire a des problèmes de rendement persistants.  Il démontre une incapacité à satisfaire les attentes.  Il est en position d’échec dans son rôle actuel.  Le superviseur adopte le rôle d’agent de confrontation avec le stagiaire pour qu’il prenne conscience de la situation délicate dans laquelle il se trouve et qu’il s’engage pleinement dans la recherche de solutions visant le redressement de la situation.

Comment s’y prendre? Le superviseur doit souligner les contradictions.  Il maintient une attitude positive, aidante et ferme.  Il demeure calme.  Il ne s’agit pas ici de confronter le stagiaire pour avoir raison ou pour le contrôler. Le superviseur souhaite  que le stagiaire prenne conscience de la situation délicate dans laquelle il se trouve. Il doit s’engager pleinement dans la recherche de solutions visant le redressement de la situation.

 

Bien qu’il soit plus à l’aise dans certains de ces rôles que dans d’autres, le superviseur efficace saura adapter son style d’intervention aux besoins du stagiaire.

 

Références

Consortium national de formation en santé, volet Université d’Ottawa, (2017).  L’art de superviser des stagiaires : Explorer divers modèles de supervision, http://formations.cnfs.ca/formation-a-la-supervision/, mai 2017, 12 heures de formation en ligne. 

 

 

 

**************************************************

Accueil · Stage · Exceptionnel · Compétences · Retard · Position d’apprentissage · Refus · Plainte · Respect envers le patient · Respect envers le personnel · Flirt · Passivité · Stress · TDAH · Respect des engagements · Conflits · Rétroaction · Collaboration · Remédiation · Mauvaise nouvelle · Bien communiquer · Biais ·Mises en situation

**************************************************